Partagez | 
 

 Forgotten dream ; I draw it again in my heart | Kim Chae Rin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Forgotten dream ; I draw it again in my heart | Kim Chae Rin   Lun 5 Sep - 0:38


Medecine
avatar

Don : Contrôle du Sommeil
Argent : 55
Messages : 67
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 19



I - Taeyeon ft. Verbal Jint

KIM Chae Rin


Portrait Chinois

Si tu étais...

Un animal : Un papillon

Une fleur : Une orchidée

Un élément : L'air

Une saison : L'été

Une planète : Vénus

Une pierre précieuse : La perle blanche

Une ville : Séoul

Une couleur : Blanc nacré

Un objet : Un carnet

Un dessin animé : Dorémi Magique

Une créature légendaire : Une fée

Un fruit : Une pêche

Une odeur : Celle de la mer

Un bruit : Celui du vent dans les arbres

Un plat : Une coupe de sorbets acidulés avec de la chantilly

Un personnage historique : Kathrine Switzer

Descriptions

Elle traîne une grosse valise jusqu’au campus de l’université. Elle n’est pas bien grande et s’aide un peu d’une paire de talons noirs, sans doute de marque, qui doivent bien faire 10 bons centimètres. Elle n’a pas beaucoup de force, ça se voit, elle peine à tirer ses bagages même avec ses deux mains. Son sac à main, une petite besace assez chic, tape contre sa hanche à chaque pas. Elle n’en a pas beaucoup, pourtant, des hanches. En fait, elle n’a pas vraiment de formes, outre une taille bien creusée et une poitrine qui, malgré sa taille peu impressionnante, a été mise en valeur dans un joli chemisier blanc. Pour plus de praticité, la jeune fille a relevé ses cheveux décolorés en une queue de cheval haute, laissant quelques mèches folles encadrer son visage de poupée de porcelaine. On peut facilement voir qu’elle prend soin de son apparence de par la brillance et la souplesse de ses cheveux malgré tous les produits chimiques qu’elle a pu mettre dessus, son teint parfait, son maquillage travaillé et sa manucure minutieuse.

Chae Rin est de ces filles qu’on peut qualifier de superficielles, pour peu qu’on s’arrête à son physique d’idole asiatique. Elle aime beaucoup les vêtements, accessoires et autres cosmétiques, elle ne le niera jamais. Mais tous ces artifices ne sont qu’un moyen de se sentir mieux dans un environnement qui ne lui convient pas forcément. Aussi s’est-elle prise une bonne correction par son père lorsqu’il a appris qu’elle avait fait refaire ses jambes et son nez. Lui est de l’école qui défend la chirurgie comme un moyen médical de sauver des vies ou de réparer un visage détruit après un accident. Elle est de l’école qui pense que si on ne s’aime pas et qu’on a les moyens de changer, alors on a qu’à le faire.

Elle repense à cette discussion houleuse avec son paternel en posant sa valise sur son nouveau lit. En commençant à ranger ses affaires, elle remarque son petit miroir de poche. Le constat est direct lorsqu’elle regarde son reflet dedans : elle est parfaite. Son maquillage n’a pas bougé et sa coiffure assez simple donne un effet joliment décoiffé. Pourtant, la vision de tout ce qu’elle a accompli ne la fait pas sourire. En fait, elle ne sourit que très rarement, et ça fait très longtemps que ce n’est pas arrivé. Elle repose son miroir et continue de ranger. En vérité, Chae Rin est une fille assez organisée. Elle met un point d’honneur à plier tous ses vêtements et à les ranger par saisons, puis par couleurs. Elle a toujours été un peu maniaque sur les bords, mais ses parents ne se sont jamais souciés de ce détail. Après tout, une chambre bien propre au carré, n’est-ce pas ce que tous les parents veulent voir chez leur enfant ?

Pourtant, d’autres, surtout des filles de son âge, ou même des garçons un peu vexés, lui ont reproché d’être trop sérieuse. Trop conservatrice. Trop coincée. Elle aurait même pu se faire appeler miss-balai-dans-le-cul, mais rien de tel n’est jamais sorti de la pensée de ses camarades de lycée. Si ses amies sortaient au karaoké, elle continuait de travailler. Cours de la journée, sport, cours du soir. Elle faisait partie de ces fameux étudiants oppressés par les critères sociaux de la Corée du Sud. De ce fait, personne n’était choqué de ne plus la voir sourire. Il n’y a pas de temps pour les futilités, aurait dit son père. Tu deviendras une brillante chirurgienne, pas comme ta mère, aurait dit cette dernière en riant. Tout ce poids qui pesait sur ses épaules était invisible, même pour elle.

C’est que Chae Rin ne veut décevoir ceux qui lui ont tout donné. Ses rêves d’enfant naïve, elle les a balayés d’un revers de main, avant de se concentrer sur ce qui était important. C’est une travailleuse, courageuse, bornée. Le souci, c’est que du coup, elle est froide sans s’en rendre compte, peu sociable, elle ne respire pas la joie de vivre.

La jeune fille referme sa valise et la pousse sous son lit. Elle ouvre la fenêtre pour sentir un peu de vent frais sur son visage. En écoutant le silence mêlé au vent, elle entend la mer. Elle est tout près. Ça l’apaise.

Histoire

- Chae Rin, tu as fini de tout ranger ?
- Oui.

La susnommée referma sa valise d’un trait. Elle évita soigneusement le regard de ses parents en enfilant ses chaussures. Son père pesta qu’on voyait ses « fausses jambes » jusqu’en haut des cuisses et que c’était indécent et mal convenu, mais Chae Rin ne se senti pas la volonté d’expliquer le principe des shorts taille haute à l’homme vieux jeu qu’était son géniteur, ni qu’en Nouvelle-Zélande il ferait probablement chaud en cette saison. Rien que de penser à ce nouveau pays, la jeune fille avait le cafard. Elle n’avait aucune envie de quitter la Corée. Elle savait dans quelle école elle voulait aller. Elle savait ce qu’elle voulait.

Mais ses parents voulaient autre chose pour elle, et elle n’avait pas l’impression d’avoir le droit d’en dire quoi que ce soit.

Aussi, quand ils lui avaient proposé de faire ses études à l’étranger, elle n’avait pas pu refuser. Pourtant, quelque chose n’allait pas au fond d’elle. Elle se sentait mal. Dans l’avion encore, elle regardait l’étendue blanche par le hublot, la tête littéralement dans les nuages. Elle pensait à ses rares amis qu’elle ne verrait plus de sitôt, à sa langue natale qu’elle allait devoir bazarder pour parler anglais à longueur de journée. Un léger malaise s’installa au creux de sa poitrine. Elle savait qu’elle avait un accent. Elle savait que ses compétences en anglais n’étaient pas excellentes. Qu’elle aurait du mal à se faire des amis. Qu’elle serait toute seule.

Chae Rin profita de la stabilité de l’avion pour faire un tour aux toilettes afin de se repoudrer le nez. Elle retoucha son eyeliner et son mascara, décida d’ajouter une pointe de blush sur ses pommettes et souffla sur ses mèches blondes pour les écarter de son visage. En s’observant ainsi dans le miroir minuscule de la cabine, elle vit ses yeux briller de larmes et secoua la tête. Il était hors de question qu’elle ruine son maquillage, alors elle retourna s’asseoir et s’endormi finalement.

Elle rêva un moment. De la mer. Du vent dans ses cheveux. De quand elle était petite et qu’elle jouait sans cesse à improviser des concerts dans le salon avec son micro rose en plastique offert par sa tante Bong Cha. Sa mère n’avait pas aimé l’idée, mais une si petite fille pouvait bien s’amuser de temps en temps. C’était innocent. Rigolo. Son grand-père avait même filmé quelques-unes de ses performances, et il lui était arrivé de les regarder, par curiosité, se dira-t-elle. Mais si seulement…

L
a voix de l’hôtesse la réveilla. Lorsque Chae Rin se redressa, elle put voir les mers jonchant les côtes Néo-Zélandaises. Elle était arrivée.

Identité

Age : 19 ans

Nationalité : Sud-Coréenne

Situation familiale : Parents mariés et aisés, ils vivent dans un pavillon chic de Séoul.

Lieu de naissance : Séoul ; Corée du Sud

Date de naissance : 03.08.1997

Faculté : Médecine

Café ou thé (ou chocolat chaud) ? : Café au lait, sucré.

Objet fétiche : Son maquillage

Taille : 158 cm

Situation scolaire : Très bonne élève

Profession des parents : Père cardiologue, mère au foyer.

Profession envisagée plus tard : Chirurgienne, sûrement en cardiologie aussi.

Clubs : Danse

Partie du personnel ? : X

Derrière l'écran

Pseudo : Kana

Age : 20 ans

Où tu as trouvé ce charmant forum ? C'est à cause de Kikki.

Code du règlement : Je suis une fraise un kiwi !

Un petit mot en plus ? : Whatever.


_________________
But strong girl, you know you were born to fly, tears you’ve cried, all of the pain you’ve felt, it’s to prepare you for the day you’ll fly even higher. Everybody’s gonna see it soon. ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Forgotten dream ; I draw it again in my heart | Kim Chae Rin   Lun 5 Sep - 9:24


Personnel
avatar
Heyheyhey
Messages : 60
Date d'inscription : 06/04/2012
Alea jacta est


Validée

Félicitations pour avoit tout terminé !
Bon on te prend pas par la main tu connais la maison, paperasse, liens, chambre, aller aller ! Surtout oublies pas de t'amuser avec tout ça.

Bienvenue parmi les Dory poissons chirurgiens ! !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecoffeelab.forum-canada.com
 

Forgotten dream ; I draw it again in my heart | Kim Chae Rin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Norah - Draw, Dream and Dead... Hey No Dead. Life !
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Coffee Lab :: Administration :: Présentations :: Présentations validées-