Partagez | 
 

 Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen   Jeu 8 Sep - 13:36


Medecine
avatar

Argent : 45
Messages : 25
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 20

Au cœur des archives

Maintenant, Idun savait exactement ce qu'elle devait chercher. Carla, 24 ans, pas nécessairement liée au café mais à ses environs probablement et la raison pour laquelle elle nourrissait soudainement tant de haine envers les serveurs et les clients qui n'avaient rien demandé. Qu'est-ce qui avait pu rendre un esprit aussi haineux ? Certainement un événement des plus terribles.

L'étudiante suédoise n'avait jamais été versée dans les sciences occultes, et ne détenait d'ailleurs aucun savoir particulier sur la chose hormis ce qu'elle avait pu en voir dans diverses séries ou émissions télévisées. De nature sceptique, elle aimait voir avant de croire, et les événements de ces derniers jours étaient simplement... Difficiles à nier. Ce que Chae Rin semblait tout de même faire sans grand mal.

Idun avait donc traîné ses deux colocataires aux archives de la ville, après un trajet en transports en commun quelque peu tendu. Franchement, elle leurs en voulaient un peu de s'être brouillées dans un moment pareil. L'une n'avait pas plus raison ou tort que l'autre mais ça allait être compliqué de les réconcilier, vu comme l'une était vexée et l'autre beaucoup trop réservée. Puis Idun n'était pas non plus une experte en relations humaines. Elle avait bien essayé de leur parler mais ses compétences sociales s'arrêtaient là.

Comme prévu, l'archiviste les attendait et elle ne mit pas beaucoup de temps à venir les chercher dans le hall du National Office de Wellington. Grâce à elle, elles pourraient demander l'accès à certaines archives qui n'étaient pas forcément librement consultables par le public aux heures d'ouvertures classiques.

Premièrement, il fallait trouver les archives correspondant au bâtiment, ce qui n'était pas une mince affaire, considérant les dizaines de rayons tous plus immenses les uns que les autres qui s'étendaient sous leurs yeux...

ft. Chae Rin, Marlene
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen   Jeu 8 Sep - 15:02


Lettres
avatar
Age may wrinkle the face, but lack of enthusiasm wrinkles the soul.
Don : Electrokinésie
Argent : 49
Messages : 53
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 22

ft. Idun Vintersson & Chae Rin Kim
“Let us save what remains: not by vaults and locks which fence them from the public eye and use in consigning them to the waste of time, but by such a multiplication of copies, as shall place them beyond the reach of accident.”
― Thomas Jefferson

Au coeur des archives

Marlene aimait bien le paranormal. Notamment à cause de Zak Bagans - mais toujours était-il qu’elle avait accumulé son petit savoir sur la question, et c’est pourquoi elle était absolument opposée à la séance de Ouija de la veille dans le café. N’avaient-ils pas déjà assez été victimes du fantôme ? Quel était l’intérêt de le solliciter à nouveau, si ce n’était pour l’énerver encore plus ? Elle ne tenait pas spécialement à organiser une nouvelle rencontre entre sa boîte crânienne et une chaise, ni à regarder ses colocataires s’envoler.

Bien qu’athée, la Danoise croyait en certaines légendes populaires ou du folklore, et il lui était à présent impossible de nier l’existence, quelle qu’elle soit, d’une vie après la mort, une vision que sa colocataire et amie en sursis sud-coréenne, Chae Rin, ne semblait pas partager. Après leur embrouille de la soirée précédente, la nordique avait pris la fuite en pleurant, profondément blessée par le rejet de Chae Rin qui ne considérait pas Marlene - ou tout du moins l’affection qu’elle avait à son égard - comme quelque chose qui en valait la peine. La phrase avait tourné dans la tête de la blonde toute la nuit alors qu’elle se défoulait sur quelques sacs de frappe auprès de Tomislav, qui lui avait bien gentiment proposé de se changer les idées autrement qu’à travers la fumette.

Elles étaient loin d’être réconciliées, l’ego de Marlene y étant pour beaucoup, mais elle avait accepté après de nombreux messages d’Idun durant la nuit de faire bonne figure et, faute de la pardonner, tout du moins supporter sa présence. Vu la somme de travail astronomique qui les attendait, une personne de plus ne serait pas de trop - même si des archives étaient loin de faire peur à Marlene, qui prenait toujours plaisir à flâner au milieu des ouvrages et de l’odeur de vieux papier.

Aussi était-elle ravie d’être emmenée par l’archiviste en plein coeur de l’histoire de la capitale néo-zélandaise, ne sachant plus vraiment où donner de la tête parmi tous ces livres et documents qui n’attendaient que les trois jeunes femmes pour livrer tous leurs secrets.
Marlene ne put empêcher un sourire fasciné d’étirer ses lèvres tandis qu’elle faisait glisser ses doigts fins sur les côtes des livres des rayonnages à sa hauteur.

- ...Ca va être génial, murmura-t-elle sans ironie en saisissant un livre au hasard et en l’ouvrant pour le feuilleter.


_________________


Dernière édition par Marlene Densen le Sam 10 Sep - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aphdanette.tumblr.com
MessageSujet: Re: Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen   Jeu 8 Sep - 19:03


Medecine
avatar

Don : Contrôle du Sommeil
Argent : 55
Messages : 67
Date d'inscription : 04/09/2016
Age : 19


Au cœur des archives.
Tout le long du voyage vers le centre-ville, Chae Rin avait regardé par la fenêtre. Il y avait tant de choses qu’elle aurait aimé dire ou faire, mais tout ce qu’elle arrivait à faire sur le moment, c’était triturer ses pauvres doigts qui n’avaient rien demandé. Le regard perdu dans le paysage qui défilait sous ses yeux, elle repensait à la veille. Comment elle s’était disputée avec Marlene, comment Idun avait tenté de faire médiateur, comment elle s’était braquée, tout ça à cause d’une histoire stupide de café et de fantômes. La Danoise avait parlé de jalousie, et Chae Rin se demandait si au fond, elle n’était pas en effet un peu jalouse. Mais elle avait beau retourner le problème dans tous les sens, les capacités émotionnelles de son cerveau témoignaient de tout sauf de la jalousie. Elle n’était pas jalouse de Marlene et Idun. Elle n’avait d’ailleurs, lui semblait-il, jamais ressenti la moindre jalousie pour qui ou quoi que ce soit. Le souci, ici, était autre.

La Coréenne avait des difficultés à s’ouvrir aux autres et elle en était consciente. Elle ne croyait pas aux fantômes, aux esprits ou autres choses paranormales, et la panique constante de Marlene ne l’atteignait que très peu, elle qui était pourtant d’habitude empathique pour ses camarades de chambre. Le fait est que ce soir-là, elle avait eu besoin de Marlene. Ce soir-là, elle lui avait envoyé un message, pour la première fois. Elle avait pris son téléphone et lui avait écrit quelque chose. Quelque chose qui l’avait blessée, alors qu’elle s’était forgée une parfaite petite carapace. Oui, cet imbécile sans importance, condescendant, avec ses petits airs suffisants, il l’avait blessée, et elle voulait en parler à celle qu’elle commençait à considérer comme une vraie amie.

Mais Marlene, elle avait autre chose à penser. Marlene, elle pleurait pour des fantômes. Marlene, elle voulait voir Idun. Les mains de la Coréenne se resserrèrent l’une sur l’autre. Elle n’était pas jalouse. C’était juste mal tombé. Et une conséquence en entraînant une autre, elles s’étaient balancé leurs quatre vérités, et depuis, plus rien. Rien qu’un malaise qu’Idun devrait supporter, alors qu’au final, c’était elle qui avait supporté le plus de choses, entre le Ouija et leur dispute de collégiennes. Mais Chae Rin l’ignorait.

En arrivant aux archives, la jeune femme ne fut que très peu impressionnée par l’endroit, contrairement à sa colocataire blonde qui était déjà partie feuilleter les livres. Chae Rin l’observa un moment, puis après un bref coup d’œil à la rouquine, alla elle aussi chercher des informations. Elle regarda quelques journaux d’époque, assez vieux pour avoir été archivés. Des dates, des noms. Elle partait à partir de rien, et ne croyant pas à toutes ces histoires, était quelque peu sceptique. Mais dans un élan de bon sens, elle commença par chercher des histoires de meurtres, ou du moins, de morts, qui pourraient avoir un rapport avec le café ou les lieux l’entourant.
© 2981 12289 0

_________________
But strong girl, you know you were born to fly, tears you’ve cried, all of the pain you’ve felt, it’s to prepare you for the day you’ll fly even higher. Everybody’s gonna see it soon. ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen   Jeu 8 Sep - 21:57


Personnel
avatar
Heyheyhey
Messages : 60
Date d'inscription : 06/04/2012
Alea jacta est


Au coeur des archives


Un livre attire l'attention d'Idun, pendant qu'elle traverse les rayonnages. Ce sont des archives de la ville. Elle voit qu'à la place du café il y'avait une boutique de prêt-à porter sur les photos, sans plus d'indications sur le lieu, rien de suspect à noter.

Marlene trouve un livre traitant de certains phénomènes paranormaux et intercalé dedans, un article datant de 2012 d'une revue sur le paranormal découpé indiquant que dans le quartier ou se trouve le café on capte depuis les dernières années une certaine activité spirituelle.

Chae trouve un article de journal, dans un de ceux qu'elle feuillette, traitant de l'ouverture du café par un groupe d'élève de l'académie, le 6 avril 2005.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecoffeelab.forum-canada.com
MessageSujet: Re: Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen   Sam 10 Sep - 18:38


Medecine
avatar

Argent : 45
Messages : 25
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 20

Au cœur des archives

Idun s'approcha d'une étagère et en sortit de lourds classeurs remplis de photos et de plans. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps avant de tomber sur le bâtiment qui hébergeait le café. À sa surprise mais sans qu'elle en soit totalement désarçonnée, une vieille photo montrait, à la place du lieu étudiant, une boutique de prêt-à-porter.

Le cliché était un peu passé et elle prit soin de ne pas abîmer ces souvenirs précieux qui faisaient la mémoire de Wellington. Fouillant un peu plus, elle ne trouva rien d'autre que quelques informations sommaires, et aucune personne du nom de Carla. Un peu déçue, elle rangea le classeur, songeant qu'il faudrait qu'elle en parle néanmoins aux autres, même si l'ambiance était à peine plus réchauffée.

Elle se demandait comment Chae et Marlene se débrouillaient. La première était assez peu intéressée par l'excursion à la base, aussi Idun espérait qu'elle ne s'ennuyait pas trop. Par contre, la Danoise paraissait totalement excitée par l'endroit et Idun ne pouvait que prier qu'elle range après son passage. Mais après tout, elle était bien assez grande pour se gérer toute seule. Puis si elle s'attirait des ennuis, elle assumerait.

Les recherches supplémentaires ne furent pas beaucoup plus fructueuses et la Suédoise espérait de plus en plus que l'une de ses colocataires soit parvenue à mettre la main sur un article ou une information qui aurait pu les éclairer un peu plus sur l'origine de ces phénomènes... Paranormaux, puisqu'il fallait bien appeler un chat un chat.

ft. Chae Rin, Marlene
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen   Mar 27 Sep - 17:43


Lettres
avatar
Age may wrinkle the face, but lack of enthusiasm wrinkles the soul.
Don : Electrokinésie
Argent : 49
Messages : 53
Date d'inscription : 03/09/2016
Age : 22

ft. Idun Vintersson & Chae Rin Kim
“Let us save what remains: not by vaults and locks which fence them from the public eye and use in consigning them to the waste of time, but by such a multiplication of copies, as shall place them beyond the reach of accident.”
― Thomas Jefferson

Au coeur des archives

Bien qu’assez bavarde de nature, Marlene n’était jamais autant dans son élément que parmi les livres, c’est pourquoi elle était sans doute la plus appliquée des trois jeunes femmes dans ses recherches. Cette application voire dévotion dans la prospection de la vérité parmi les pages et l’encre cependant ne porta pas ses fruits et ce pendant un moment.

Cela rappelait à Marlene ses heures de travail à la librairie pour arrondir ses fins de mois, lorsqu’elle classait les livres nouvellement arrivés et ce pendant des heures. Ce qui semblait être un travail ingrat pour certains était grandement apaisant pour la blonde ; étant quelqu’un d’assez nerveux et de survolté, elle appréciait le calme et la sérénité offerts par les ouvrages silencieux à la bonne odeur de papier, neuf ou vieux.

Son instinct - ou bien était-ce l’oeuvre d’une force supérieure - la fit choisir un livre traitant des phénomènes paranormaux, et faute de connaître les origines de ceux frappant le café, peut-être pourrait-elle au moins en connaître le fonctionnement.
Pour mieux coincer l’ennemi, mieux valait penser comme lui, songea la Danoise en commençant à lire le livre entre ses mains.

L’une des pages était marquée par ce qui semblait être une page de revue arrachée et Marlene ne put réfréner sa surprise lorsqu’elle reconnut le nom du quartier où se situait précisément le café.
Elle fronça les sourcils et relu l’article plusieurs fois pour s’assurer qu’elle ne se trompait pas, mais dût se rendre à l’évidence : le Coffee Lab était bel et bien au centre d’une activité spirituelle élevée et ce depuis au moins 2012, la date figurant sur la page de la revue.

Ces informations, loin de lui apporter des réponses, soulevèrent d’autant plus de questions chez la Danoise qu’elle voulait s’empresser de communiquer aux autres en espérant qu’elles puissent au moins partiellement y répondre
Quel genre d’activité spirituelle ? Etait-elle déjà aggressive ? Se manifestait-elle déjà auparavant, et si non, pourquoi à partir de 2012 ? Pourquoi le quartier ? Le Café était-il au centre de quelque chose de bien plus grand dont ils ne soupçonnaient pas l’existence ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aphdanette.tumblr.com
MessageSujet: Re: Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Au cœur des archives | feat. Chae Rin Kim & Marlene Densen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Noblesse du Poitou (Archives)
» Peines Alternatives : Procédures et déroulement (Archives)
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» Archives judiciaires
» Archives Plume Sagace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Coffee Lab :: Wellington et Nouvelle-Zélande :: Wellington :: Centre-ville-