Partagez | 
 

 早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: 早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng   Jeu 20 Oct - 21:56


Medecine
avatar
Don : Inhibition de la douleur
Argent : 73
Messages : 8
Date d'inscription : 20/10/2016


Dare

DENG Huáng | 鄧凰


Portrait Chinois

Si tu étais...
Un animal : Le Panda ou le Cochon
Une fleur : Fleur de lotus
Un élément : L'Air
Une saison : L'Automne
Une planète : La lune (ce n'est pas une planète je sais mais chut)
Une pierre précieuse : Le jade
Une ville : Chengdu
Une couleur : Le rouge… vif et brillant
Un objet : Un éventail
Un dessin animé : Les singes qui veulent attraper la lune
Une créature légendaire : La Fenghuang
Un fruit : La pastèque
Une odeur : L'encens
Un bruit : Des feux d'artifice et des pétards
Un plat : Sìchuān huǒguō (fondue sichuanaise)
Un personnage historique : Wu Ruyi (ou Wu Zetian)
Descriptions

各花入各眼 – Des fleurs différentes sont belles aux yeux de personnes différentes

Fille d'Extrême-Orient, des montagnes de l'Empire du Milieu, de la province aux quatre rivières. Te voilà, semblant gracieuse comme la grue, tu t'attelles à tes activités avec une concentration non feinte. Tu souris assez peu, il semble aux autres que tu les juges, que tu les méprises. Ceci, personne ne le saura, tu n'exprimes pas le fond de ta pensée à voix haute. Ton visage rond et clair comme la lune reste souvent impassible. Certains pourraient associer cela à de la timidité mais il n'en est rien.

Souvent on peut te voir penchée. C'est souvent dans cette position que les gens te rencontrent. Quand tu es penchée sur ta lecture, à assimiler des notions de droit ou dans l'étude des livres des grands auxquels tu accordes beaucoup d'importance. Alors on te voit studieuse, intéressée par ce qui a été fait dans le passé. Ambitieuse, tu espères que ton nom figurera un jour dans ces mêmes livres que tu lis. Une légère ride se dessine entre tes sourcils quand tu étudies assidûment. Tu es consciente de la misogynie de la société chinoise, tu y as déjà été confrontée, tes grandes sources d'inspiration sont Wu Zetian et Li Xiaolin, toutes deux femmes venant de la province du Sichuan, tout comme toi. Tu as alors un grand sens de la compétition et tu tiens à prouver que tu es la meilleure.

Agenouillée dans le coin de ta chambre qui t'es attribué, embaumée par l'odeur de l'encens que tu as fais brûler, les yeux fermés, dans ta méditation, quand tu vides ton esprit et récites tes mantras, ton mala à la main, faisant tourner les perles de jade, signe de ta foi en Bouddha et en tes ancêtres. Espérant que ceux-ci t'apportent bonne fortune et protection. Contrairement à ce que l'on croit en voyant la proportion d'athées en Chine, tu ne l'es pas. Tu as d'autres croyances, souvent réprimées par le gouvernement, mais ta famille t'a éduquée dans ces préceptes et tu continues à les suivre. Tu as ton avis sur le gouvernement, mais tu n'en parles pas, cette opinion est personnelle, tu la gardes pour toi.

Penchée sur ton erhu, tu laisses défiler les notes. Tu aimes la musique, les arts, la calligraphie, la littérature. Tu es appliquée dans ce que tu fais. Tu joues aussi du violoncelle, mais tu n'as pu apporter le tien avec toi, ce dernier est resté à Chengdu, chez toi. Tes doigts fins et graciles se promènent sur le manche, avec plus ou moins de paresse selon le rythme de la musique, plus ou moins rapidement. Tes yeux en amande, ces deux puits sombres, se ferment, se laissant emporter par la musique. Tu atteins souvent un stade d'extase lorsque tu pratiques ce genre d'activités.

Cependant, tu as beau tendre vers l'introspection et ne pas être très bavarde au début, tu possèdes un certain goût pour la fête, les bons repas et l'alcool, plus particulièrement l'alcool blanc. Joueuse, tu aimes faire des parties de cartes, parier de l'argent. Alors tu es semblable au cochon, bon vivant dans ta culture.
Alors ta langue se délie, tes lèvres d'ordinaire boudeuses par défaut et soulignées d'un rouge vif, ta couleur de prédilection, s'étirent en un sourire, dévoilant tes dents. Celles-ci ne sont pas forcément très belles et tu le sais. Tu aurais aimé avoir des perles de porcelaine comme tant d'autres femmes mais les tiennes sont irrégulières, c'est l'une des raisons pour lesquelles tu souris peu.
Tu as du goût pour la cuisine épicée. Après tout tu viens du Sichuan, région connue pour son poivre. Pour toi la cuisine doit être relevée et sans doutes est-ce pour cela que tu possède un caractère fort. L'on ne dirait pas mais comme le panda, tu caches ton jeu. L'on s'attendrait, en te voyant, à ce que tu sois une demoiselle inoffensive. Il n'en est rien. Tu possèdes un sens de la répartie acéré bien que souvent caché derrière des paroles semblant douces et sans animosité.
Les personnes qui ont affaire à toi sont en proie à un certain choc culturel. Tu ne viens pas d'une ville très occidentalisée comme Shanghai ou Shenzhen. Tu viens de Chengdu, tu viens d'une famille attachée aux traditions. Tu as un accent fort de mandarin du sud-ouest, quand tu es à table, tu ne te gênes pas pour jeter les reliefs de nourriture sur la nappe.

Néanmoins tu es coquette. Tu aimes être bien maquillée, bien habillée, tu aimes mettre du rouge sur tes lèvres boudeuses, rehausser tes yeux bridés pour les agrandir.
Tu es polie, parfois exagérant un peu. Certains te qualifieraient d'hypocrite, ce n'est pas forcément très faux.

Histoire
蜀道难于上青天 - Le chemin du Sichuan est plus difficile que de monter au ciel

Fille des montagnes de Chine au pied de l'Himalaya, de la région brumeuse du Sichuan. Tu aurais pu naître parmi les Princes Rouges comme on pourrait le penser à tes origines et ton nom de famille, semblables à Deng Xiaoping, lui aussi de la province des quatre rivières et au nom de famille similaire.

Mais il n'en est rien. Néanmoins tu as grandi dans une famille dans laquelle il n'y avait pas de manque. Il y aurait pu y avoir pire, tu aurais pu naître dans une famille d'ouvriers qui t'auraient vendue pour avoir un peu de monnaie mais tu vis le monde chez des enfants de paysans relativement aisés de la province du Sichuan, de famille bouddhiste. Tu grandis dans la province du grand Bouddha, des singes et des pandas. Province montagneuses dont les sommets étaient cachés par la brume.

Le père était cadre dans une entreprise agroalimentaire dans la province qui servait de jardin et de grenier à blé pour la Chine toute entière.
La mère était musicienne, jouant dans des orchestres. Elle perfectionnait dans le maniement du erhu, du violoncelle et du guzheng, son propre père lui ayant appris.
Enfant, tu grandis donc dans un foyer dans laquelle il y avait toujours des fruits et des légumes grâce à ton père et dans laquelle résonnait toujours de la musique grâce à ta mère. Tes souvenirs d'enfance portent le goût des pastèques que tu aimais tant et le bruit du frottement de l'archet sur les cordes du erhu ou du violoncelle ou du pincement des doigts sur le guzheng ou le souffle dans la flûte.

Déjà toute petite ton regard se portait vers le ciel, là où pointent le sommet des montagnes telles que le Mont Emei et tu voulais être connue par n'importe quel moyen.
Tu voulais d'abord être chanteuse d'opéra à Pékin.
Mais tu chantais mal et toute ta famille te l'avait fait comprendre. Même si tu avais l'oreille musicale et que tu savais jouer d'instruments, le chant n'était pas pour toi alors tu dus abandonner cette idée.
De toutes manières, les femmes à l'opéra étaient trop maquillées, elles faisaient peur.

Ensuite tu voulais être contorsionniste dans un cirque et briller sous le feu des projecteurs.
Mais tu n'étais pas aussi souple que les femmes qui faisaient ça.
De toutes manières être faite de caoutchouc c'était très peu pour toi.

Tu voulus après devenir Miss China, représenter la Chine à des concours de beauté mais tu avais peur des aiguilles et donc de passer sur la table opératoire pour arranger tes défauts physiques.
De toutes manières les miss étaient superficielles.

Tu eus pléthore d'autres idées de métiers mais tu finis par te raviser pour tous ceux-ci.
Alors tu trouvas le droit fascinant. Tu avais lu un article selon lequel les femmes de loi en Chine étaient respectées. Tu en avais parlé à ta famille et ils t'avaient ri au nez. Alors tu ressentais de la colère mais tu avais ravalé celle-ci.
S'ils doutaient de toi, ils allaient changer d'avis.
Tu te mis à travailler pour leur faire changer d'avis.

Et c'est ce qu'ils finirent par faire... Changer d'avis.

Ils finirent par te soutenir et tu partis faire tes études supérieures à Wellington, en Nouvelle-Zélande, pour voir le monde.

Aujourd'hui, tu es presque arrivée à la fin de ton cursus et est-ce que tu regrettes le chemin que tu as pris, fille de Chine ?
Pas le moins du monde.

Identité

Age : 26 ans
Nationalité : Chinoise (Han)
Situation familiale : Fille unique, parents mariés, ses grands-parents maternels vivent avec eux. Famille bouddhiste.
Lieu de naissance : Chengdu, province du Sichuan
Date de naissance : 9 octobre 1991
Faculte : Droit
Cafe ou the (ou chocolat chaud) ? : Thé. Indubitablement.
Objet fetiche : Un mala de jade et son erhu
Taille : 161 centimètres
Situation scolaire (plutot bon eleve ou pas) : Très bonne élève
Profession des parents : Père cadre d'une entreprise agroalimentaire
Mère musicienne jouant du erhu, du violoncelle, de la flûte et du guzheng
Profession envisagée plus tard : Elle se voit avocate de renom, ayant son propre cabinet et se voyant parmi les femmes les plus influentes de l'ex Empire du Milieu (rien que ça).
Clubs (max 2) : Jeu de Go et musique
Partie du personnel ? : Non.

Derrière l'écran

Pseudo : Lol
Age : Lol
Ou tu as trouvé ce charmant forum ? Mdr
Code du règlement : Ptdr
Un petit mot en plus ? : Non.

En fait si. Avant de me lancer des cailloux, sachez que c'est un personnage que j'ai toujours voulu jouer sur un forum et avant de raccrocher le rp je voulais l'essayer au moins une fois.



Dernière édition par Huáng Deng le Sam 22 Oct - 11:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng   Jeu 20 Oct - 22:51


Personnel
avatar
U  boj u boj
Don : Ouie absolue
Argent : 43
Messages : 52
Date d'inscription : 30/08/2016
Bježite ljudi, bježite iz grada,
stiže ekipa pijana,
Bježite ljudi dok postoji nada, jer ovdije igra HRVATSKA,


C'est du chinois pour moi tout ça

_________________

Merci Angie ❤️:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng   Ven 21 Oct - 16:37


Medecine
avatar
Don : Inhibition de la douleur
Argent : 73
Messages : 8
Date d'inscription : 20/10/2016

Ha. Ha. Ha.

J'ai riz jaune.

Sinon c'est l'autovalidation de la muerte

_________________
Merci Angelina #cœur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng   Ven 21 Oct - 19:58


Droit
avatar

Don : Aérokinésie
Argent : 00
Messages : 12
Date d'inscription : 04/10/2016

Droiiiiiit *gueule au loin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng   Ven 21 Oct - 20:53


Medecine
avatar
Don : Inhibition de la douleur
Argent : 73
Messages : 8
Date d'inscription : 20/10/2016

Oui droooooit

Par contre désolée, ce n'est pas un mec :/

_________________
Merci Angelina #cœur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: 早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

早起的鸟儿有虫吃 | Huáng Deng

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Coffee Lab :: Administration :: Présentations :: Archives des présentations-